21 mars 2019
Jasmien

Lieutenant Guillaume, l’intelligence artificielle au service de la compta

Lieutenant Guillaume, l’intelligence artificielle au service de la compta

Les entrepreneurs et les TPE ont, eux aussi, leur “Deloitte” pour leur comptabilité. La start-up, baptisée Lieutenant Guillaume, ambitionne d’atteindre le demi-million de chiffre d’affaires en 2019.

Les bureaux de Lieutenant Guillaume ressemblent, en bien plus modeste, à une petite salle des marchés. Derrière la dizaine d’employés présents en ce jour pluvieux, un grand écran affiche en temps réel les transactions de ces quelque 140 sociétés clientes, toutes des TPE. “Ces transactions doivent être analysées et imputées dans les 24h”, nous explique Olivier Guillaume, fondateur de ce “Deloitte” pour les entrepreneurs.

Active depuis 2016, la start-up bruxelloise ambitionne de dépoussiérer une partie peu glamour de la vie entrepreneuriale: la comptabilité. “Mon rêve, c’est de tout digitaliser”, explique cet ancien entrepreneur dans le secteur du voyage. “Nous avons donc d’abord créé un cloud dans lequel on pouvait mettre toutes les factures mais ce n’était pas suffisant, il fallait qu’on soit littéralement dans l’iPhone de nos clients.”

Si le domaine d’expertise de Lieutenant Guillaume reste le conseil, la start-up a donc peaufiné son offre en y ajoutant une pointe d’intelligence artificielle. Elle travaille avec le logiciel Yuki, qui reconnaît et impute automatiquement les factures. “Dans les 24h, on reçoit les mouvements bancaires de nos clients et ils sont chargés dans ce logiciel. En résumé, on a converti des documents en flux papier. On fait la même chose avec les achats et on ajoute un monitoring de la comptabilité”, explique Olivier Guillaume.

Actuellement, Lieutenant Guillaume comptabilise quelque 144 clients, essentiellement des TPE et très peu d’indépendants. Après une première levée de fonds de 100.000 euros via la plateforme Bolero en 2018, la société ambitionne de croître rapidement dans un marché très réglementé. “On fait un sprint depuis 2016. Chaque année, on enregistre une croissance de l’ordre de 30% du chiffre d’affaires. En 2019, on estime qu’on va dépasser les 500.000 euros”, déclare son fondateur.

Mais la consolidation du secteur représente un vrai défi. “Le grand point dans le métier du chiffre, ce n’est pas la digitalisation, c’est la consolidation: il y a plein de petites épiceries locales et peu de supermarchés. Or, le marketing et le processing management commencent à rentrer dans notre secteur. Nous devons avancer le plus rapidement possible et faire grossir notre portefeuille de clients”, conclut Olivier Guillaume.

Désirez-vous apprendre comment Yuki peut également vous différencier en tant que fiduciaire en 2019? N’hésitez pas à cliquer ici!

All you need is Yuki

Passer à Yuki dès maintenant
© 2019 The Yuki Company